Histoire de l’escalier

15 Novembre 2019

L’escalier de l’antiquité au Moyen Age

Si vous avez eu l’occasion de visiter des sites historiques ou naturels où se trouvent des escaliers parfois spectaculaires, vous avez conscience de la complexité de tels ouvrages. Bien que ces ouvrages existent depuis toujours, le terme d’escalier ne sera réellement utilisé qu’à partir de la Renaissance. Auparavant, on préférer utiliser les termes de degré ou montée.

De l’Antiquité au Moyen-Age, les escaliers étaient principalement construits en bois. Aujourd’hui on ne retrouve que peu de vestiges, sauf ceux situés à l’intérieur des habitations et protégés des intempéries. A l’époque, l’étage n’avait pas la même fonction qu’aujourd’hui et était très peu utilisé par nos ancêtres. Ils étaient donc peu nombreux à installer un escalier, et préféraient bine souvent la simple échelle de meunier.

L’escalier de la Renaissance à aujourd’hui

Au Moyen Age, les hommes construisaient des escaliers à vis ou à rampes droites en utilisant les techniques romaines. L’escalier avait alors une simple fonction utile, et l’esthétique n’était pas intégrée. Ce n’est qu’à partir de la Renaissance que l’on commence à voir apparaître un intérêt des architectes pour cette pièce permettant de relier les étages entre eux. Toutefois, cela reste encore exceptionnel, et si vous avez l’occasion de visiter des palais qui n’ont pas été restaurés au cours des deux derniers siècles vous vous apercevrez vite que les escaliers intérieurs détonnent avec le faste de ces palais majestueux.

A compter du XVIIIe siècle, la distribution des pièces au sein des habitations commence à changer et le premier étage accueillant des salons d’apparat et de réception, l’escalier devient un passage incontournable qu’il convient de mettre en valeur. C’est à cette époque que l’on conçoit alors le « grand escalier ».

L’escalier extérieur

A l’extérieur, l’escalier revêt plusieurs formes depuis l’Antiquité. En effet, il était en corrélation avec l’importance du lieu où il était situé puisqu’il permettait d’accéder aux entrées du lieu de manière directe. L’esthétisme n’était absolument pas pris en compte, bien que les escaliers soient conçus en pierre ou en marbre. A compter du Moyen Age on préfère les rampes droites situés le long du mur ou perpendiculairement pour atteindre les salles des château au premier étage.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser