Comment choisir son escalier extérieur ?

15 Avril 2020

Vous souhaitez installer un escalier pour l’extérieur devotre maison ? Il s’agit d’un investissement à long terme, la décision n’est donc pas à prendre à la légère ! Les possibilités sont presque infinies, il n’est donc vraiment pas facile de se décider. Tout va dépendre de la configuration de votre maison et de vos goûts esthétiques. Nous allons vous donner ici quelques pistes pour vous guider dans votre choix.

La forme de l’escalier

Pour déterminer la forme de votre escalier, vous devez évaluer les dimensions de l’espace dans lequel vous voulez faire construire votre escalier.

Si vous avez beaucoup de place, vous pouvez opter pour un escalier droit imposant perpendiculaire à la maison. Dans le cas contraire, privilégiez plutôt les escaliers tournants (1/4 tournant, 1/2 tournant…) ou escaliers hélicoïdaux (escalier à vis ou en colimaçon). Ce sont eux qui prennent le moins d’espace. Votre choix dépendra donc également de votre budget.

Certains professionnels vous proposeront d’ailleurs de réaliser un escalier sur mesure pour que votre espace extérieur soit le plus optimisé possible.

Quel matériau privilégier ?

Contrairement à l’intérieur, vous devez penser aux conditions météorologiques qui peuvent endommager votre escalier d’extérieur.

La pluie, le vent, la neige, le gel ou même la chaleur peuvent abîmer votre escalier. Ce qui, en plus d’être un problème esthétique, peut s’avérer dangereux si cela porte atteinte à l’intégrité de la structure.

Les escaliers en bois :

Le bois apporte un charme qu’aucun autre matériau ne peut offrir. Un escalier en bois peut s’adapter à beaucoup de styles différents, que votre extérieur soit moderne ou rustique.

De plus, vous pouvez utiliser énormément d’essences de bois différents, qui ont toutes une apparence et des caractéristiques propres. L’escalier en bois offre donc beaucoup plus de choix qu’un escalier en béton, en pierre ou en métal.

Cependant, le bois peut être très contraignant. En effet, ce matériau demande un traitement régulier et obligatoire pour l’entretien de l’escalier.

Le bois supporte également plutôt mal les fortes variations de température et d’humidité. Suivant la région que vous habitez, le bois n’est pas forcément adapté.

Le bois reste aussi globalement relativement cher, que ce soit à l’achat qu’à l’entretien. Cela va dépendre du type de bois que vous utiliserez.

Le hêtre ou le frêne sont des bois plus résistants et durables, mais aussi plus chers. Si vous cherchez l’authenticité, le chêne sera tout indiqué. Il apportera un côté traditionnel et est, de plus, très rrésistant.

Les escaliers en métal :

Les escaliers en métal sont aussi une option très intéressante. Ils apportent un esthétisme design très contemporain, qui ira parfaitement avec une maison moderne.

La grande majorité des escaliers en métal sont bien sûrs inoxydables. L’humidité ne vous posera donc aucun souci. Le métal est un matériau durable et léger, qui nécessite très peu d’entretien.

Les moins : l’escalier en métal peut être bruyant, et son prix est plus élevé que l’escalier en bois.

Les détails à ne pas oublier

Il faut aussi que l’escalier soit bien éclairé. Si vous utilisez l’escalier à la nuit tombée, il est indispensable de bien distinguer les marches. Une lumière extérieure ou des LED sur les marches sont des options intéressantes.

Si vous vivez dans une région froide, vous devez impérativement installer un garde-corps et un traitement antidérapant, peu importe le matériau utilisé. Ceci afin d’éviter les chutes et les glissades pendant les périodes de gel ou de pluie.

À l’inverse, si vous vivez au chaud, le métal a tendance à chauffer au soleil. C’est un détail qui a son importance.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser