L’escalier de Bramante à Rome

15 Mars 2019

Rome est une ville exceptionnelle qui regorge de nombreux patrimoines architecturaux intéressants. En plein cœur des musées du Vatican, on observe un escalier original en soi appelé « escalier de Bramante ».

L’escalier de Bramante, un escalier attribué à tort à Donato Bramante

L’Empire romain fait partie des plus grands empires que l’humanité a connu au temps des grands rois. Exceptionnelle, la ville de Rome est un véritable centre d’intérêt pour les passionnés de l’art sous tous ses aspects. Souvent, quand on parle de patrimoines architecturaux, on fait toujours allusion aux formes extérieures d’un bâti, à ses couleurs, aux agencements des pièces, au design… L’escalier est mis de côté et sert uniquement comme accessoire de passage. Pourtant, dans les musées du Vatican, ce dernier est mis en valeur et fait partie des meilleures expositions à voir sur les lieux.

La plupart du temps, on attribue le nom d’un concepteur à son œuvre pour conserver un droit d’auteur. Mais pour le cas de l’escalier de Bramante, cette thèse a été quelque peu controversée. Associé au nom de Donato Bramante, l’escalier est l’œuvre de Giuseppe Momo en 1932. C’est ce dernier qui a réellement conçu le fameux escalier hélicoïdal. La véritable œuvre conçue par Bramante est celui du musée Pio-Clementino, toujours situé dans les musées du Vatican. Cet escalier fut commandé en 1512 par le pape Jules II pour relier directement le palais de Belvédère à la ville.

L’escalier de Bramante, un escalier hélicoïdal original en soi

Dans l’ancien temps, l’escalier rétractable ou escalier escamotable n’existait pas encore. À la place, on utilisait des escaliers hélicoïdaux comme servitude de passage. L’escalier de Bramante suit les mêmes règles qu’un escalier hélicoïdal, mais en gardant une touche d’originalité. En effet, il a été fabriqué avec deux hélices en parallèle qui ne peuvent se croiser. Une hélice servait à monter et une autre s’utilisait pour descendre de sorte que ceux qui voulaient monter ne devaient jamais se croiser avec ceux qui descendaient. Au temps de sa conception, seuls les chevaliers pouvaient y monter et y descendre.

À doubles hélices, l’escalier de Bramante est la preuve qu’il est bien possible de créer deux passages différents sur un même lieu pour monter et pour descendre d’un endroit à un autre. En s’inspirant de l’escalier de Bramante à Rome, French Art Concept vous propose des types d’escaliers hélicoïdaux aux aspects soignés, répondant à des normes de conception architecturale et bien fonctionnels.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser