Les innombrables escaliers de la Butte Montmartre

15 Février 2019

La Butte Montmartre domine tout Paris. Avec sa vue imprenable sur la Capitale, son Sacré Coeur, elle siège à 130 mètres de haut. Arrivée jusqu’à son sommet se mérite et ce ne sont pas les accès qui manquent. En effet, la Butte Montmartre dispose à elle seule de prés de 32 escaliers. Néanmoins, le Montmartre que nous connaissons aujourd’hui ne fût pas toujours ainsi.

Une histoire rocambolesque

Quartier des artistes, de la bohème, Montmartre est, de nos jours, une source d’inspiration infinie de part l’architecture de ses rues mais aussi l’ambiance qui y règne. Chez French Art Concept, ce genre de lieu représente pour nous le made in France à l’état pur et des idées esthétiques mais aussi techniques à l’infinie.
Tout commença au IIIème lorsque le Saint Denis y fût décapité puis près d’un millénaire plus tard, les Jésuites s’y installèrent et s’y construisent l’Abbaye Royale dans laquelle Henri IV séjourna. Malheureusement, après y avoir dressé de nombreuses constructions, le Mont parti en fumée en 1559 avant d’être reconstruit puis à nouveau détruit durant la Révolution. La célèbre Basilique du Sacré-Coeur dût attendre 1873 pour être érigée. Et c’est justement à ce moment de l’Histoire que furent bâti l’escalier double rejoignant la Basilique qui surplombe la cité parisienne. Accessible en funiculaire en moins de 2 minutes, les visiteurs préfèrent néanmoins utiliser les innombrables escaliers de la Butte Montmartre pour la découvrir et y apprécier la balade.

Des escaliers à chaque coin de rue

Le plus célèbre d’entre eux est l’escalier de la rue Foyatier qui permet de rejoindre le sommet de la Butte après avoir gravi 222 marches, Montmartre se mérite.

On retrouve aussi des escaliers moins connus mais tout aussi charmants, bien à l’image de ce quartier de renom. Si vous descendez la rue de Clignancourt vous pourrez monter les escaliers les plus raides de Montmartre, ceux de la rue Utrillo. Pas très long, il n’en reste pas moins éprouvant. À son sommet, on découvre une petite place assez intimiste puis si on poursuit la balade en divaguant dans la rue Albert, on arrive au Passage Cotin qui dispose lui aussi d’un escalier ombragé.
Le Chevalier de la Barre a aussi le sien qui se trouve dans la rue éponyme et permettent d’accéder au jardin de la Turlure. Cet escalier datant du XVIIème siècle se nommait la Rue des Rosiers, il fallut donc attendre 1906 pour que son nom actuel lui soit attribué. Il relie la rue du Ramey à la rue du Mont-Cenis qui elle aussi dispose, bien entendu, de ses escaliers et pas des moindres puisqu’ils sont les plus longs de la Butte.
Juste un peu plus loin, on en découvre à nouveau, ceux de la rue Lamarck, célèbre naturaliste français qui fût l’inventeur du terme « biologie ».

Chez French Art Concept, nous avons bien conscience que chacun de ses escaliers est unique, tout comme le sera le vôtre.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser