L’escalier hélicoïdal de la Tour Eiffel

15 Juin 2020

La Tour Eiffel a vécu une année 2009 très spéciale. En plus de fêter ses 120 ans avec une série d’évènements importants, notamment une superbe exposition à l’Hôtel de Ville de Paris et une nouvelle vente d’un tronçon du majestueux escalier en colimaçon d’origine s’est tenue le 14 décembre 2009.

Revenons 26 ans en arrière…

Nous sommes en 1983. La Société nouvelle d’exploitation de la tour Eiffel (SNTE) décide de démonter et de remplacer l’escalier d’origine, jugé trop lourd et trop dangereux. Ce dernier reliait le 2ème étage et le sommet de la tour. D’ailleurs, notre entreprise est d’ailleurs consultée pour la fabrication du nouvel ouvrage.

L’escalier hélicoïdal d’origine fût découpé en 24 morceaux de 2,10m à 9m. L’un d’entre eux sera conservé au premier étage de la Tour, tandis que trois autres sont entreposés dans les musées d’Orsay, de La Villette et au musée de l’histoire du fer à Nancy. Les 20 éléments restants ont été vendus aux enchères et passent depuis régulièrement de main en main.

Ainsi, pendant ces 3 dernières années, plusieurs ventes ont été organisées par des maisons d’enchères telles que mi Ader, Sotheby’s ou Christophe Lucien. En fonction de leur taille, de leur état et de l’emballement qu’ont suscité les pièces durant les différentes enchères, ces objets de prestige se sont échangés à des prix compris entre 80.000 et 550.000€.

Mais qui peut être intéressé par cet escalier si particulier ?

Des adulateurs de Gustave Eiffel et de son œuvre ? Sans doute ! Mais si certains acquéreurs ont acheté un tronçon pour leur jouissance personnelle, d’autres avaient une idée derrière la tête…

La preuve en est qu’en 2007, une des pièces a été achetée par le dirigeant de la société hollandaise de conseil Eiffel. Celui-ci l’a faite installer dans les locaux de son entreprise pour motiver son équipe à aller « toujours plus haut ».
La dernière vente en date est tout aussi loufoque. Elle a été décrochée par un ferrailleur français qui compte découper les 40 marches acquises pour les revendre au détail. Il sera encore plus difficile de garder la trace de tous les éléments de cette œuvre !

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser